Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Plage’

鵠沼海岸 (Kugenuma-kaigan, littéralement Kugenuma-Plage) est le nom d’un petite ville de bord mer, qui a le bon goût d’être à une petite heure et demi de train au Sud de Tôkyô ; idéale pour une sortie plage le week-end.
Moyennant un train (en fait deux) et quelques ¥1260 pour l’aller-retour, nous voici à portée de la mer et des joies de la baignade estivale.

La ville est axée sur le tourisme, avec son petit coté exotique : une boulangerie, où Google Translate a fait des miracles (regardez de près les inscriptions sur les vitres). Mon cher Google (ou la personne qui a pondue ces phrases qui n’auraient jamais dues être lues par un français), tu as encore du chemin à faire …

La plage n’est pas spécialement belle ; sable plutôt foncé, qui le rend encore plus chaud, mais elle n’est pas du tout bondée, car très large et surtout elle est plutôt fonctionnelle.
Le premier point en ce sens, est qu’elle est accessible en train plus en marchant 5 minutes, et ce sans se jouer la vie à traverser une autoroute, ou autre voie de chemin de fer. Secondo, sur place plein de petites échoppes qui proposent tout un tas de services plus ou moins utiles et chers, de la vente de boissons classiques et de grillades, à la location de planches de surf et de chaises longues ; mais un service en particulier pique notre attention, par cette belle journée ensoleillée durant laquelle la température à l’ombre doit friser au bas mot les 35° : la location de parasol.
Ça tombe bien, le mien ne rentrait pas dans ma valise. Ils pensent vraiment à tout ces japonais.
Et le plus beau dans l’histoire, c’est qu’il y a même un type qui vient avec sa perceuse, façon bras de robot, pour faire un trou dans le sable de manière à planter le parasol.

Plus qu’à buller pénard à l’ombre, avec un bon bouquin.

Mais quid de l’eau ? Et bien contre toute attente, on y rentre comme dans un bain, et on y reste autant qu’on veut, ça nous fait dans les 26-27° je pense. L’eau n’est pas limpide, et il y a quelques algues, mais on s’en remettra va. Et quand la fin d’après midi approche, sur les coups de 17h, les gens commencent à partir, la baignade se vide peu à peu, et on peut se retrouver au milieu de bancs de poissons plus ou moins gros qui passent par là.

Dernière petite sieste à l’ombre, et on pourra admirer le coucher de soleil.

Pendant ce temps là, des autochtones bien équipés font un barbecue sur la plage.

Belle journée, retour vers la chaleur de Tôkyô en train. Au programme du trajet : petite sieste dans le train, et je ne suis pas le seul … Ça fatigue les journées de plage.

Publicités

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :