Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Shibuya’

Tôkyô s’offre la nuit tombée un visage aux mille éclats. Symbole de la capitale high tech, ressortent les lumières multicolores des tours de verre aux architectures ultra modernes.

Quelques illustrations …

La Tôkyô Tower vue depuis Roppongi.

Le croisement Hachikô à Shibuya.

La Tôkyô Tower vue d’en bas.

Tôkyô vue d’en haut de la tour du même nom.
Ici, vers le Nord-Ouest, la Izumi Garden Tower et Shinjuku au loin.

En regardant au Nord-Ouest de la tour, Atago Green Hills buildings, avec Ueno et Asakusa au loin.

La tour Roppongi Hills du quartier de même nom vers l’Ouest, et Shibuya au loin sur la gauche.

Le Mita Kokusai Building au Sud, avec derrière Minato.

Au Sud-Est, l’île artificielle d’Odaiba et le Rainbow bridge.

Shinjuku à la tombée de la nuit, non loin du grand magasin Isetan.

Vue du Starbucks Coffee de la Shinjuku-dôri.

Kamiochiai, la rue de l’appartement, éclairée par les distributeurs de boissons.

Feu d’artifice à Kokuryô (non loin de Tôkyô).

Il est minuit, impro de Jazz à Shinjuku en pleine rue (merci à Sto pour la vidéo).

Un autre monde, je vous disais.

Publicités

Read Full Post »

Shibuya

渋谷 (Shibuya) c’est l’endroit où l’on va quand on a envi d’un bain de foule.
C’est comme Toulouse en centre ville un samedi de soldes, sauf que là c’est tout le temps plein de monde, même quand c’est pas les soldes !


Donc en sortant de la gare JR ; si on arrive à sortir du bon coté, parce que avec la gare d’Ikebukuro et celle de Shinjuku, la gare JR de Shibuya fait partie des gares desquelles on peut sortir de 35 sorties différentes, dont certaines sont directement dans des centres commerciaux, etc. bref c’est compliqué, donc on applique souvent la technique du « écoute, on sort à la première sortie, au pire on fera le tour de la gare », technique rustique, mais qui a fait ses preuves.

Bref après environ 10 ans de pratique, on sort du bon coté et là on se retrouve au niveau du célèbre croisement le plus grouillant du monde. Donc THE technique, c’est : on traverse le bazar là, et on va dans le Starbucks Coffee qui est en face au premier étage (si, si regardez bien là photo, on le vois), on commande un jus d’orange à 210¥, puis on monte au premier étage, et on campe en attendant que les places qui donnent sur le croisement se libèrent.

Après quelques minutes d’attente, on est aux premières loges pour voir ce spectacle ininterrompu de flots d’humains, entrecoupés de quelques voitures qui viennent chasser les quelques piétons en retard pour traverser.

L’instant James, in motion :

On a alors tout le temps de siroter son jus d’orange, de se poser les questions métaphysiques de rigueur « Mais d’où viennent tous ces gens, et où vont-ils donc ? etc. », et de chercher où est Charlie … D’ailleurs vous avez vu Charlie ?? Si, si il est sur la troisième photo avec sa bandes d’acolytes improbables, regardez mieux.


Allez pour ceux qui ne les ont pas vu, une autre photo où on les voit mieux. These guys are nuts !

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :